• Fiches d'information par nutriments

    Les bactéries, amies ou ennemies ?

    Vous êtes prêts ? Parce qu’il y a beaucoup à dire sur le sujet ! Les bactéries sont partout et elles ne nous veulent pas que du mal. Cet article va apporter un maximum d’information et de conseils sur un thème très important et vaste. Alors, accrochez vous, c’est du lourd mais passionnant et riche d’enseignement !

    Les recherches et travaux sur les bactéries humaines n’ont véritablement commencé qu’en 2007. C’est vraiment très récent à l’échelle de la médecine. Des prélèvements réalisés sur un très grand nombre de personnes, ont montré qu’il y a des bactéries dans de nombreuses parties de notre corps, même dans celles que l’on croyait stériles comme les poumons. Nous avons différents micro-biotes dans lesquels la plupart des bactéries sont inoffensives et même utiles. Mais aujourd’hui, je vais surtout vous parler de celui de nos intestins.

  • Fiches d'information par nutriments

    La vitamine C : un anti-oxydant puissant

    La vitamine C est la vitamine la plus connue et la plus consommée, elle est importante dans de nombreuses fonctions de l’organisme. Elle fait partie des 3 vitamines possédant des propriétés anti-oxydantes puissantes. Cela signifie qu’elle a un rôle dans la prévention et la prise en charge des maladies cardio-vasculaires et du cancer. Elle a des bénéfices sur certains symptômes ou désagréments du vieillissement.

    10 à 15 % des français seraient en carence alors qu’une alimentation équilibrée et variée suffit à couvrir les besoins

    Vitamine C

  • Fiches d'information par nutriments

    Les oméga 3 : essentiels pour tous.

    Ce sont des acides gras polyinsaturés, ils sont considérés comme essentiels car ils ont un rôle important dans de nombreuses fonctions de l’organisme.

    Oméga.3

    Les acides gras oméga 3 sont fabriqués à partir de l’acide alpha-linolénique (ALA). L’organisme ne peut pas le fabriquer, il est donc indispensable de l’apporter par l’alimentation. Il sert également à fabriquer d’autres acides gras oméga 3, notamment les acides eïcosapentaènoïque (EPA) et docosahexaènoïque (DHA). Or, la conversion de l’ALA en DHA semble peu efficace pour couvrir les besoins en DHA, il doit donc être également apporté par l’alimentation.

    Il est également indispensable de respecter un équilibre entre les oméga 3 et les oméga 6 car ces derniers, quand ils sont en excès, détériore le métabolisme des oméga 3. L’équilibre doit être de 4 oméga 6 pour 1 oméga 3, actuellement, il est plutôt de 30 oméga 6 pour 1 oméga 3. Ce déséquilibre augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de troubles allergiques et inflammatoires.