Plat

J’ai testé la pizza Paléo

Vous vous demandez peut-être ce que ça peut bien vouloir dire “Paléo” ! Je vous explique, ce n’est pas bien compliqué. Cela fait quelques années que de nombreuses personnes prônent l’alimentation Paléo. Ce n’est pas un régime, c’est plutôt une philosophie de vie, un retour aux sources. En effet, Paléo correspond à Paléolithique, comme l’époque préhistorique… Mais pourquoi revenir à cette alimentation alors que notre société moderne nous offre tout ce que l’on souhaite, il suffit de se rendre dans une grande surface pour trouver largement de quoi nous sustenter.

Seulement voilà, le paléolithique, c’était il y 1 800 000 années. Et de cette époque à, il y a 10 000  ans, l’alimentation de l’homme n’a pas changé. Elle s’est modifiée, il y a 10 000 ans avec l’apparition de la culture des céréales et de l’élevage. Ce changement s’est accéléré depuis la fin de la deuxième guerre mondiale avec l’industrialisation du secteur agro-alimentaire.  Si l’on change l’échelle de temps et qu’on la ramène à 24h, cela signifie que notre alimentation n’a changé que depuis quelques minutes.

Mais pourquoi cela poserait-il problème ?

Pour comprendre, il faut savoir que notre ADN change et s’adapte à notre style de vie mais pas aussi rapidement que ça. Selon Boyd Eaton, chef du service d’anthropologie de l’université d’Emory à Atlanta, il est quasiment identique à notre ADN d’il y a 10 000 ans. C’est ce qui expliquerait que notre alimentation moderne entraînent des mutations génétiques et serait à l’origine des cancers et autres maladies dites de civilisation. Revenir à une alimentation plus naturelle, permettrait donc de préserver notre santé. Il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet ; je pourrais en faire un article complet mais je ne suis pas encore une experte…

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances, je vous conseille d’aller faire un tour sur le site : Bmoove. Il est très complet et les explications sont très bien faites.

J’hésite donc à faire le test d’une alimentation Paléo pendant quelques temps. Mais je ne suis pas sûre que Mr et les enfants soient ravis de me suivre. Je vais donc tester quelques recettes et étudier leurs réactions pour voir quels changements ils sont prêts à accepter. En tout cas, cette recette de pizza a fait l’unanimité auprès de Mr et de ma fille âgée de 13 ans. J’ai pris l’habitude de ne pas nommer les plats que j’innove avec des mots qui leur évoquent des plats particuliers. Par exemple, ce soir nous avons mangé une tarte tomate/chèvre et non, une pizza. Cela leur évite d’être déçus par ce qu’ils mangent. Je referai donc cette recette avec le reste de la famille pour connaitre leurs avis.

Ingrédients :

Pour la pâte :

  • 30 gr de farine de coco
  • 60 gr de poudre d’amande
  • 4 gros œufs
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de bicarbonate
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre ou de jus de citron
  • sel, poivre, herbes selon votre goût

Pour la garniture :

Ce que vous avez sous la main ou selon votre inspiration.

Pour celle ci, j’ai mis :

  • Sauce tomate
  • olives noires
  • échalotes cuites
  • tomates confites
  • chèvre
  • gruyère râpé (seul ingrédient non paléo )

Préparation :

Mélanger tous les ingrédients de la pâte dans un saladier ou robot. Étaler la pâte sur un papier sulfurisé. Elle était assez liquide, je n’ai donc pas utilisé de rouleau mais une spatule pour la répartir équitablement directement sur la plaque.

Cuire dans un four chaud à 200°C. Dans la recette originale, il était indiqué 15 min mais pour mon four, c’était trop, je pense. Je vous conseille donc de surveiller votre cuisson.

Garnir la pâte et la remettre au four le temps que tous les ingrédients soient chauds et/ou les fromages fondus. J’ai remis 5 à 10 min.

Bon appétit !

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon livre "Manger ses émotions"