Les bases

3 Astuces pour mieux gérer ses émotions

Cet article participe au carnaval d’articles ‘3 astuces pour mieux gérer ses émotions’ organisé par le Blog Secrets de Nutritionniste.

Vous est-il déjà arrivé de manger à cause d’une émotion ? Positive ou négative d’ailleurs ? Faites vous partie de ces personnes qui ont l’estomac noué car ils sont stressés ou au contraire, de celles qui se jettent sur la plaquette de chocolat parce qu’elles sont contrariées ? 40 à 70 % des gens mangent moins lorsqu’ils sont stressés quand 30 à 50 % mangent plus dans la même situation. Et ce dernier cas, concerne surtout les femmes. Vous n’êtes donc pas seules !

Seulement voilà, vous culpabilisez à chaque fois que vous craquez, vous vous sentez mal, voire même, vous vous dégoûtez… Et c’est le cercle vicieux car ce sentiment négatif vous donne encore plus envie de manger ! Comment en sortir ?

Tout d’abord, sachez que ce n’est pas de votre faute !

Vous pouvez donc arrêter de culpabiliser. Il y a plusieurs explications à ces réactions.

La première est génétique et biologique : pour faire face au stress, le cerveau libère une hormone qui s’appelle la sérotonine, c’est l’hormone du bonheur. Hors, certaines personnes en sécrètent moins que d’autres et sont donc plus sensibles au stress. Ces personnes vont avoir tendance à rechercher des aliments sucrés car ils permettent de libérer de la sérotonine. Ces aliments sont alors un réconfort, un aliment “doudou”.

Si vous souhaitez approfondir le sujet du sucre, je vous invite à lire cet article : Sucre, quand tu nous tiens !!!

La deuxième explication est psychique. L’éducation que nous avons reçue à un rôle important dans notre rapport à la nourriture. Si nos parents ont utilisé les aliments plaisirs pour nous réconforter des petits ou des gros malheurs, il est probable que cette habitude reste à l’âge adulte.

Quand on sait ça, on peut déjà se dire que l’on est pas 100 % coupable. Mais cela ne résoud pas le problème. Alors, que faire ? Personnellement, il m’arrive de manger en réaction à une émotion, à la fatigue, à un stress. C’est humain. J’en ai pris conscience lors de ma formation en nutrition de l’obésité. J’ai été très surprise par cette formation car j’ai rencontré des médecins à l’écoute de leurs patients et de leur ressenti. Ils ne cherchaient pas à leur faire modifier leur alimentation mais plutôt à leur faire prendre conscience de comment ils mangent et pourquoi. Et quand on travaille là dessus, on se pose forcément la question pour soi. Et c’est là que j’ai réalisé que je mangeais régulièrement sans avoir faim mais parce que quelque chose de l’extérieur m’incitait à le faire. Je vais donc vous livrer 3 clés qui vont vous aider à gérer ses émotions qui font de vous un “mangeur émotionnel”. 

Identifier les émotions

Votre envie est là, vous le sentez, vous la connaissez bien. Votre réaction habituelle est de vous précipiter sur le frigo ou dans le placard pour trouver un aliment gras ou sucré ou gras-sucré pour vous réconforter… Je vous propose plutôt cet exercice :

Arrêtez vous, prenez quelques minutes pour vous poser cette question : “pourquoi ai-je envie de manger ?” Est ce le stress, la colère ? Que sait-il passé ? Vous vous êtes disputés avec votre conjoint ? Votre patron vous demande du travail supplémentaire et vous n’osez pas lui dire non ? On vient de vous annoncer une mauvaise nouvelle ? Les raisons peuvent être multiples et variées. Prendre conscience de cette raison, va vous permettre de prendre du recul et de passer à l’étape suivante qui est de l’accepter.

Accepter ses émotions 

Cette étape consiste à se poser et à prendre le temps de se dire par exemple : “ok, je suis en colère parce que mon patron me demande toujours plus et je n’ose pas lui dire non. Qu’est ce que je peux faire pour calmer cette colère ?” Plusieurs possibilités :

  • manger un aliment plaisir mais ce plaisir va-t-il durer ou sera-t-il éphémère et me fera culpabiliser ?
  • respirer : asseyez vous dans un endroit calme si possible et prenez 1 grande inspiration en gonflant le ventre puis expirer lentement par la bouche. Faites cela 3 fois de suite, cela vous apaisera.
  • résoudre le problème en exprimant mon émotion soit directement à la personne à l’origine de ce sentiment, soit par écrit. Ecrivez ce que vous ressentez, cela permet d’extérioriser ce que vous ressentez et peut vous apaiser.

Malgré cela, votre envie est toujours là ! Alors acceptez là et passez à l’étape 3 : mangez en pleine conscience.

Mangez en pleine conscience : 

C’est d’abord ne plus rien s’interdire. Plus vous vous interdirez de manger un aliment, plus vous en aurez envie ! Alors, stop !!! Vous avez envie de manger du chocolat alors allez y !!! Mais faites le comme il faut. C’est à dire, appréciez le ! Voici comment faire :

  • Préparez l’aliment que vous désirez manger
  • Installez vous à table, fini de manger debout en cachette !
  • Prenez le temps de savourer, d’être à l’écoute de vos sensations : texture, gout, odeur, plaisir…

De cette manière, vous allez vous faire plaisir et vous ne culpabiliserez plus. Adieu le cercle vicieux qui me faisait manger parce que j’avais craqué ! Les premières fois que vous ferez cet exercice, vous irez sûrement jusqu’à l’étape 3. Et c’est très bien, le plaisir est primordial. Mais plus vous pratiquerez cette méthode, plus votre cerveau sera conditionné et vous verrez que dans quelques temps, la pratique de la respiration ou de l’écriture vous apaisera et vous ne mangerez plus vos émotions ! 

J’espère que cet article vous aidera à mieux gérer vos émotions. Laissez moi un commentaire pour me dire ce que vous en pensez et partagez le autour de vous. Je suis certaine que nous sommes nombreux à être “mangeur émotionnel”.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "Le guide d'une alimentation santé"