Les bases

3 causes principales à l’origine de la prise de poids insidieuse !

Ça y est, c’est le printemps et les magazines nous parlent de perte de poids, de corps de rêve pour rentrer dans son maillot de bain cet été ! Ok, ces modèles idéaux nous font tous rêver mais halte aux régimes !!! J’ai écris un article sur leurs dangers, vous pouvez le retrouver ici : le danger des régimes amaigrissants. Et si on se penchait plutôt sur les causes de cette prise de poids !

Insidieusement, un par un, les kilos s’installent… et on culpabilise, on s’accuse, on fait des régimes, on se sent frustré, on abandonne et on repart dans les mauvaises habitudes. Conséquence : on reprend du poids et souvent plus que ce que l’on a perdu ! 

Statue

Je voudrais vous faire part d’une réflexion : est ce que vous savez combien nos vies ont changé en 60 ans ? Pensez à nos anciens, comment vivaient-ils ? Que mangeaient-ils ? Et bien, pas comme nous ! Ils avaient des vies plus actives, se déplaçaient à pied ou en vélo, mangeaient les légumes du jardin ou du maraîcher du village. Et cette époque n’est pas si lointaine, c’était avant la seconde guerre mondiale !  Depuis, notre vie est devenue sédentaire ; l’alimentation est plus facile d’accès, plus abondante, nous avons un choix incroyable ! L’industrialisation a facilité la vie des femmes qui devaient travailler avec les plats préparés, le micro-onde… Nous avons perdu l’habitude de prendre le temps de cuisiner les produits de base.

Et ce n’est pas tout ! Quelle image du corps véhiculent les médias ? Une image du corps idéal : jeune, beau, mince et performant ! Et parallèlement, ils nous poussent à la consommation ! Ils ne s’adressent plus à nous en tant que citoyens mais en tant que consommateurs. Les émissions sont préparées pour rendre notre cerveau disponible aux publicités qui sont faites pour nous faire croire que si l’on achète, on sera plus heureux ! Personnellement, je ne regarde plus la télé et je ne m’en porte pas plus mal, au contraire ! Je n’ai plus envie d’acheter les produits vantés puisque je ne les vois plus ! Et ça ne me manque pas …

Vous serez surement d’accord pour dire que c’est un sacré paradoxe, quand même ! D’un côté, on nous dit qu’il faut être mince et beau et de l’autre on nous vend des produits qui nous mènent tout droit à la prise de poids !

Mais alors, que dois je faire ? Et bien, je vais vous partager les bases de ce qu’il faut savoir !

1ère cause : le manque d’activité physique

On parle souvent de faire de l’exercice physique pour perdre du poids. Ok, mais quand, combien et comment ?

Endurance

Quand : 

Tous les jours ! Je sais, c’est pas facile. Mais pensez au temps que vous passez derrière un écran ! On parle de 3.5 heures par jour pour un adulte de + de 15 ans ! C’est énorme.

Combien :

30 à 45 min, c’est bien. Pas besoin de plus, on commence à consommer de l’énergie après 10 min, puis il y a un palier jusqu’à 45 min et ça augmente à nouveau après. Mais ce créneau de 30 à 45 min est suffisant pour perdre du poids.

Comment :

Ce que je vous explique ici, ne concerne pas les grands sportifs ! C’est une “espèce” à part !

Il faut pratiquer des activités d’endurance : marche rapide, course… Car les activités intenses pratiquées peu souvent, font prendre du poids car elles brûlent du sucre qui déclenche une libération d’insuline qui entraîne elle-même une sensation de faim ! Donc on mange plus ! Alors que les activités d’endurance brûlent des lipides ce qui favorise la satiété et diminue la masse grasse.

Comment savoir si je fais de l’endurance ? Pour cela, il faut un cardio-fréquencemètre pour mesurer le rythme cardiaque, et connaitre sa fréquence cardiaque maximale et au repos. Pour être en endurance, il faut être entre 60 et 80% de sa fréquence cardiaque maximale ou entre 50 et 70 % de sa fréquence cardiaque de réserve. Plusieurs calculs sont possibles et comme je ne suis pas une experte, je vous laisse aller faire un tour sur les 2 liens suivants. C’est très bien expliqué et facile à comprendre : Rythme cardiaque et zones d’entrainement et Calcul de la fréquence cardiaque.

2ème cause : un apport énergétique trop important

Souvent, on a perdu la notion faim, de satiété et de rassasiement.

La faim :

Il faut distinguer la faim physiologique et la faim psychologique.

La faim physiologique augmente progressivement, c’est une sensation de creux qui se situe au niveau de l’estomac (sous les côtes), elle survient plusieurs heures après le dernier repas, disparaît quand on est rassasié, et manger génère un sentiment de satisfaction. Elle arrive 1 à 3 fois par jour. Vous n’êtes donc pas obligés de manger si vous n’avez pas faim !

La faim psychologique apparaît soudainement, elle se ressent au niveau du cou, elle survient n’importe quand, persiste malgré la satiété, et manger entraîne un sentiment de honte et de culpabilité.

Le rassasiement :

C’est la diminution de la sensation de faim, c’est le creux qui se remplit. Il commence dès les premières bouchées, à la vue et l’odeur des aliments. Il est donc nécessaire de manger lentement et d’être attentif à la disparition de la sensation de faim. Si vous êtes distraits par un écran, un livre… vous n’êtes plus attentifs et vous mangez plus.

La satiété :

C’est quand le creux a disparu. Il n’est pas nécessaire d’avoir l’estomac plein pour arriver à satiété. Il peut suffire de quelques bouchées.

3ème cause : le manque de sommeil

IMG_1787

Mais quel rapport allez vous me dire ? Je vous explique.

Quand on a mal dormi et que l’on est fatigué le matin, on va moins avoir envie de bouger, de faire des activités. On aura tendance à plutôt prendre la voiture au lieu de marcher,  à utiliser l’ascenseur à la place des escaliers. Toutes ses activités dépensent de l’énergie et quand on ne les fait pas, l’organisme dépense moins de calories donc il y a un risque de prise de poids.

Par ailleurs, quand il y a un déficit en sommeil prolongé pendant plusieurs semaines ou mois, le corps se met comme en hibernation et la dépense énergétique du métabolisme de base (énergie dépensée par la respiration, la digestion…au repos) diminue. L’organisme dépense donc moins d’énergie et il y a risque de prise de poids.

D’autre part, quand on est fatigué, surtout en fin de journée, on a plus envie de manger, on a des fringales. Et souvent, on a envie d’aliments plaisirs qui sont en général des aliments caloriques. La sensation de faim va revenir également plus souvent et il est plus difficile de ressentir le rassasiement. On va donc manger plus que nécessaire.

Voilà vous savez tout ! J’espère que cela vous apporte des clés pour mieux comprendre la cause d’une prise de poids. Laissez moi un commentaire pour me dire ce que vous en pensez !

A bientôt

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  • 13
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement "Le guide d'une alimentation santé"